Les Association Romande D'aviron

Home


Jeudi, 5 mai 2016



Bienvenue

L'Association est une association regroupant tous les clubs d’aviron de Suisse romande.

L’ARA a pour buts de développer le sport de l'aviron en Romandie en coordonnant le travail des clubs et en resserrant les liens qui les unissent

L’ARA élabore le calendrier annuel des compétitions organisées en Suisse romandepar s es membres. Pour participer, il suffit de vous inscrire auprès d'André Rossier avant le 11 septembre 2009

Les championnats romands ont dû déménager pour cette année à la Tour-de-Peilz, cela n'a pas empêché les rameurs de venir en nombre, puisqu'il y avait 16 équipes, dont une du club de Thoune et deux nouveaux clubs romands: Le SA Fribourg et Le CA Valais Léman. ls se sont déroulés dans la bonne humeur et nous félicitons les organisateurs pour le bon déroulement de cette manifestation

Le lundi 27 octobre a eu lieu l’assemblée de l’ARA au club d’aviron de Lausanne Lors de cette assemblée, l'ARA a décerné son mérite sportif à Elias Fahran (LSA) Junior qui à obtenu 2 titres de champion suisse et a terminé 4ème au championnats du monde en 4X, il n’y a pas eu de mérite du fair-play mais la Rame de l'ARA a été decernée à Max Pfister (CVE) pour son engagement pour la cause de l'aviron romand Les Romands ont fait mieux que se défendre, puisqu'ils ont pris la deuxième place le samedi, tout près de Rhône-Alpes et loin devant le Piémont. A l'occasion de son 10e anniversaire, l'Aviron club d'Estavayer-le-Lac vous invite à participer à la troisième régate qu'il organise sur son magnifique plan d'eau. Chevronnés ou débutants, plus 300 rameurs se sont affrontés sur les 1500m du parcours A part "l'élite" de nos juniors, retenus à Sarnen pour des sélections, tous les rameurs romands ont pu tester leur forme et peaufiner leur stratégie pour le suite de la saison

Eh oui la traditionnelle Journée Romande Entraînement Hivernal (JREH) cuvée 2009 est arrivée. Samedi 28 par une superbe journée ensoleillée, qui nous fait penser que le printemps est enfin arrivé, plus de 170 rameurs toutes catégories, des plus minimes aux plus vétérans, dans une bonne ambiance, se sont égayés sur l'onde limpide du Léman. Difficile d'imaginer meilleurs conditions d'aviron que celles qui ont régné lors de la JREH à Schiffenen. T-shirt de rigueur, repas sur la terrasse, conditions de courses parfaites, belles bagarres sur l'eau

Les rameurs de toute la Suisse Romande ont eu l'occasion de se mesurer entre eux dans une ambiance amicale et sympathique. L'exploit de la journée a été réalisé par Jeremy Maillefer: 6'07''1, pas mal pour ce jeune de 20 ans qui ne cesse de progresser. La Lombardie ramène chez elle le trophée avec lequel elle était venue à Schiffenen. Les transalpins ont dominé dans quasiment toutes les catégories, démonstration impressionnante!

Le plaisir de l’aviron à Zürich

Rien de tel que l’aviron pour vous sentir à l’unisson avec vos coéquipiers ! Il faut avoir une musculature complète et bien développée, c’est sûr, il faut aussi aimer l’eau et ne pas craindre les mouvements de sa surface, mais il faut avant tout avoir un excellent sens du rythme et une très bonne discipline, sans quoi ce sport d’équipe n’est pas pour vous !

L'aviron est un sport très intense, mais à la fois doux : on se laisse glisser sur l’eau. Il se déroule dans des bateaux étroits et élégants, au fil de l'eau. L’aviron exige un degré élevé d'endurance, de la force, du travail d'équipe, de la force mentale, et une capacité à vous dépasser, et à continuer même quand votre corps vous dit que vous ne pouvez pas.

Les rameurs sont assis dans un bateau et utilisent une seule rame pour propulser l’embarcation. L'aviron est le seul sport où vous faites face à l'arrière de la direction que vous suivez! Contrairement à la croyance populaire, les rameurs utilisent beaucoup plus que leurs bras pour propulser le bateau. Les principaux muscles utilisés pour faire aller un bateau de l'avant sont les jambes, et aussi évidemment les bras.

Les courses d'aviron sont une épreuve d'endurance, qui nécessite de la force et une bonne technique dans des conditions variable aussi bien de l'eau que du vent. Les courses se déroulent sur une distance de 2000 mètres. C’est semblable à une course d'athlétisme, avec une ligne de départ fixe et une ligne d'arrivée fixe. Les bateaux de course démarrent côte à côte dans leurs propres voies. Le premier à franchir la ligne d'arrivée gagne. Il y a des séries éliminatoires, des demi-finales et les finales. Jusqu'à six bateaux concourent ensemble dans une même course.

J’adore ce sport ! Il me dépayse complètement : je vois les berges splendides et des coins sauvages et inexplorés. Je traverse aussi la banlieue de Zürich et ses bâtiments étonnants. Avec mes coéquipiers, on blague sur le fait que nous passons devant un sex Zürich venue, mais que nous n’avons d’yeux que pour le dos des camarades ! Nous adirons le soleil couchant à l’aller, et contemplons ses reflets dans l’azur au retour. Car dans un bateau, arrimés que nous sommes à nos longues rames, nous avons une vue dégagée sur le ciel et, comme je l’ai dit, sur le dos d’un camarade d’équipage. C’est anecdotique, peut-être, mais en fait pas tant que cela : le contact visuel continu avec les efforts de l’autre nous permet d’être dans une très grande fraternité, et l’esprit d’équipe en est renforcé. On ne voit plus ses propres douleurs, ni ses efforts, mais on est très conscient de ceux de l’autres, et cela nous resserre.

L'aviron a été introduit au nombre des Jeux Olympiques en 1900. Puis, bien plus tard, les femmes ont participé aux JO en 1976, et les rameurs paralympiques dès 2008. Il existe deux catégories de poids pour les hommes et les femmes, et il y a quatorze catégories de bateaux olympiques.

Copyright